Menu général
Tourisme
Acheter un olivier Moulins et Coopératives
Accéder au calendrier des manifestations Le Calendrier des Manifestations
Acheter un olivier Acheter un Olivier
Acheter un olivier Huile d'olive
Acheter un olivier Infos diverses
Accédez à la photothèque La Photothèque
Recommander le site Livres à lire

LA CULTURE DE L'OLIVIER

L'olivier à été planté dans toutes sortes de sols mais le plus souvent dans des terrains pauvres, là ou d'autres cultures n'auraient pas pu êtres envisagées. Il a la particularité de se multiplier facilement. Il prend racine par toutes les parties qui le constituent, à l'exception des feuilles.
La plupart des plantations anciennes n'étaient pas irriguées. Toutefois l'olivier n'aime pas les terrains trop humides. La plupart des oliviers sont plantés "francs de pied" mais on a actuellement de plus en plus souvent recourt à la greffe.



Souvent planté dans des terrains difficiles, pierreux, où la couche de terre arable est faible, l'olivier tolère mal les labours profonds; 10 à 15 cms sont suffisant. Cette opération aère bien le sol et permet d'enfuire correctement fumure et engrais. Cette opération permet aussi d'éliminer les éventuelles larves de la mouche de l'olivier enfouis dans le sol en attente de leur éclosion.
Comme tout arbre fruitier, l'olivier a besoin d'être nourri. Autrefois, les fumiers, éléments de choix, étaient très utilisés. Ce mode de fumure est toujours valable, mais il devient de plus en plus dur de s'en procurer mais heureusement l'olivier est un arbre sobre en éléments fertilisants et favorise le respect de l'environnement.
Il s'agit d'une culture à laquelle on peut appliquer des techniques de luttes raisonnées et dont l'intensification est limitée par l'application des normes AOC (en France) qui impose un plafonnement des rendements.

La culture de l'olivier a aussi l'avantage de prévenir certains risques naturels, en luttant contre l'érosion du sol et en servant de coupe feu contre les grands incendies du midi qui chaque années ravagent des milliers d'hectares de nos forêts.

N'oublions pas le volet économique car la culture de l'olivier est largement demandeuse de main-d'oeuvre et d'emploi.

La plantation d'oliviers participe à la construction paysagère du territoire Français. L'excédent de la balance touristique est supérieur à celui de sa balance agricole. Quant la France est la première destination touristique mondiale les paysages provençaux ornés de majestueux oliviers n'y sont pas pour rien.