Récolte des olives : le matériel

Les peignes olives :

Les meilleurs sont en bois ni trop léger pour être efficace ni trop lourd
pour ne pas blesser les branches et être maniable. Un bois qui devra en outre être
résistant mais flexible, imputrescible, rectiligne et assez étroit sur une grande
longueur. Le choix est assez restreint. Il se limite au châtaignier, au noisetier et au
bambou.
Pour peigner les olives depuis le sol, une longueur assez importante est nécessaire. Ce sera
peut être juste pour atteindre les plus hautes branches mais au delà  de 4 m,
il faut être un athlète endurci pour que ses coups de peigne soient efficaces
toute la journée.

Notre sélection de peigne à olives

Les vibreurs ou fourches vibrantes

Voilà  une belle invention qui, depuis quelques années, est en train de
révolutionner le petit monde de l’oléiculture.
En effet, avec cet engin, la récolte se fait jusqu’à quatre fois plus vite
et avec beaucoup moins de fatigue. En outre, il semble que les branches soient
moins abîmées que lors de la récolte au moyen de gaules. Le seul
petit reproche qu’on puisse lui faire est de disperser les olives parfois assez loin
lorsqu’il les fait tomber. Cela impose de poser les filets soigneusement et bien au delà
de la frondaison de l’olivier.
Il s’agit d’une double fourche aux dents en plastique dont une partie est fixe et l’autre,
actionnée par un piston pneumatique, bat au rythme de quelques battements par seconde. Elle se fixe
sur un manche qui peut être télescopique. Selon les constructeurs, ce manche
peut aussi être utiliser pour fixer un sécateur ou une tronçonneuse
pneumatique. On en trouve d’une longueur de 3 ou 4 mètres pour travailler depuis
le sol mais il faut savoir qu’ils sont très fatigants et qu’il faut être un véritable
athlète dès qu’il faut les tenir un peu incliné. Certaines personnes utilisent un
harnais porte-drapeau qui semble apporter une aide efficace.
Les manches d’une longueur de 1m50 mais il faudra grimper dans les arbres pour gauler tout l’arbre.
Les modèles de fourche avec des dents assez espacées sont mieux adaptés
au oliviers dont les branches sont moins touffues et plus longues que les oliviers provençaux.

Le prix d’une fourche est d’environ 300 Euros environ et permet d’avoir :
– Une autonomie des batteries d’une bonne journée de travail.
– Une légèreté de la tête qui facilite son maniement.
– L’efficacité de son mouvement qui est latéral, contrairement aux fourches
pneumatiques qui battent d’avant en arrière.
– La facilité de mise en oeuvre et de démarrage, propre à tous les appareils
électriques.

Notre sélection de fourches vibrantes :

Les vibreurs de troncs

LÃ , on joue dans la cour des grands. Ces engins auto-portés ou installés
sur un tracteur agricole, représentent un investissement conséquent.
Ils enserrent le tronc de l’arbre avec une pince hydraulique et le secouent avec une force
suffisante pour faire tomber la presque totalité des olives. Le modèle porté
par le tracteur agricole peut aussi ne prendre qu’une branche maîtresse à  la fois.
ls ne peuvent être envisagés que si votre propriété est un terrain plat
ou si vos restanques sont larges et accessibles. Il vaudra mieux aussi que vos oliviers ne
soient pas trop grands et taillés pour faciliter leur utilisation.
La récolte ne pourra se faire qu’à  la pleine maturité des olives sinon
beaucoup resteront sur l’arbre.

Les filets de récolte

Il existe actuellement sur le marché trois sortes de filet. Naturellement, leur prix varie
en fonction de leur qualité.
Le premier type est un filet de plastique moulé de couleur blanche. Il est bon marché
mais est très fragile et ne supporte pas les U.V. Son achat n’est pas conseillé si vous
possédez une oliveraie assez importante et au terrain difficile. Ce genre de filet
n’est d’ailleurs plus beaucoup vendu et il est probable qu’il disparaîtra du marché
bientôt.
Le deuxième type de filet est le filet tissé en double épaisseur. Il est de
taille standard ++++ m par ++++ et ses bords sont renforcés. Il est très résistant
mais à un prix relativement onéreux. Il ne se justifie que si vous avez une petite propriété
bien entretenue et que vous êtes très méticuleux.
Le dernier type est un filet tissé de couleur verte ou orange. Il fait 6m de large et se
présente en rouleau de 100 mètres de long. Sont prix est présente un assez bon rapport qualité prix.
C’est le type de filet qui est le plus utilisé actuellement dans l’oléiculture.
Les filets représentent un investissement conséquent aussi  et il ne vaut pas mieux se tromper dans leur choix  et dans la façon de les entreposer en dehors de la période de récolte. Le principal danger sont  les rats et les souris qui pourraient y faire leur nid ou s’y frayer un passage. L’autre danger sont les rayons ultraviolets du soleil. La meilleure façon de les stocker est donc de les plier soigneusement et les mettre dans des sacs de
jute ou de plastique et de les suspendre soit le toit d’un hangar.
Nos voisins italiens les tendent à hauteur d’homme entre deux oliviers. Certains les
accrochent au centre des arbres, au départ des branches maîtresses.

Notre sélection de filets de récolte pour olives

Les cagettes :

Autrefois, les olives étaient stockées dans toutes sortes
de récipient, depuis les paniers en osier de plus ou moins grande
taille jusqu’aux sacs en toile de jute, en passant par les poubelles en
plastique et autres cagettes en bois tapissées d’une feuille de
papier journal. Aucun de ces récipients ne possèdent les
qualités minimums qu’on attend d’un moyen de stockage pour des fruits
aussi précieux que nos belles olives.
Ils sont souvent trop grand. Notre colonne vertébrale tout comme
nos olives risquent d’être tassées et irrémédiablement
abîmées après quelques jours de récolte.
Ils ne laissent par passer suffisamment l’air ce qui favorisent la fermentation
et la moisissure des olives.
Ils sont eux-mêmes putrescibles et doivent être stockés
avec beaucoup de précautions pour ne pas avoir à  les remplacer
tous les ans.
Il existe un modèle de cagette plastique repliable qui peut contenir
également 15Kg d’olive et est très pratique à  ranger.
Malheureusement il est de mauvaise qualité et fragile.
D’autre part, ses trous d’aération sont trop gros et laissent s’échapper
les olives de petites tailles.
Toutes ces raisons ont amenés les professionnels
de l’oléiculture à choisir la cagette plastique ajourée
comme moyen de transport et de stockage. Le modèle qui est en train
de faire l’unanimité et de devenir un standard est la cagette de
55cm de long, 35cm de large et 30cm de haut. Elle contient en moyenne 15
kg d’olive et peut s’empiler de manière très stable et trés sure.

Notre sélection de cagettes pour olives

  La désamérisation ou adoucissement

A lire également