L’huile d’olive pour une alimentation saine

Le régime dit « méditerranéen » est un modèle d’alimentation répandu dans les pays du pourtour du même nom, surtout en Grèce, en Crète et en Italie du Sud.
Il a fait l’objet de nombreuses études médicales. Il s’est avéré particulièrement bénéfique dans le maintien de la faible mortalité par maladies cardio-vasculaire des personnes qui s’alimentent de cette manière.

Ce modèle d’alimentation outre les légumineuses, les fruits, les graines, les noix, utilise l’huile d’olive comme principale source de matière grasse. Ils font d’autre part une faible consommation de viande et de produits laitiers.

Symbole de convivialité, les olives sont aussi et surtout un aliment à part entière pour certains peuples, notamment en Espagne, en Grèce, en Italie, et au Portugal.

Retrouvez en détail ci-dessous les bienfaits de l’huile d’olive sur les différents organes du corps humain.


L’huile d’olive est l’aliment gras le plus digeste :

  • ne ralentit pas l’évacuation de l’estomac,
  • s’oppose au reflux des aliments vers l’œsophage,
  • ne modifie pas l’acidité gastrique.

L’huile d’olive :

  • favorise une évacuation douce, régulière et complète de la bile vésiculaire vers l’intestin,
  • met le foie au repos pendant la durée de son action sur la vésicule biliaire,
  • ne modifie pas la teneur de la bile en cholestérol et n’augmente pas les risques de calculs biliaires.
  • L’huile d’olive facilite la digestion intestinale des aliments « lourds » tels que les graisses.
  • L’acide oléique, composant majeur de l’huile d’olive, rend celle-ci parfaitement assimilable par l’intestin.
    Toute l’énergie de l’aliment (9 kcal/g) est donc disponible pour l’ organisme.
  Le moulin à huile

En raison de son impact biologique, l’huile d’olive est l’aliment gras de choix dans les régimes de prévention des maladies cardio-vasculaires (infarctus du myocarde surtout) :

    • cholestérol total inchangé voire abaissé,
    • augmentation du bon cholestérol H.D.L.,
    • baisse du mauvais cholestérol L.D.L.

Artères :

La teneur élevée en vitamine E antioxydant de l’huile d’olive évite la formation des radicaux libres et, en conséquence, des plaques d’athérome. En abaissant l’agrégation plaquettaire, l’acide oléique de l’huile d’olive concourt lui aussi à prévenir et à réduire l’athéromatose (plus connue sous le nom d’artériosclérose).

Veines :

L’acide oléique abaisse la viscosité sanguine et permet à l’huile d’olive de prévenir et d’éviter les thromboses.

L’acide oléique de l’huile d’olive est indispensable à l’os humain :

      • à sa composition,
      • à sa croissance normale.

L’huile d’olive est le seul aliment gras qui favorise et maintienne une bonne densité osseuse des vertèbres chez la femme adulte.


Par la richesse et la proportion de ses composants, vitamine A, E active, acide linoléique et acide alpha linolénique, l’huile d’olive protège le cerveau humain du vieillissement et des agressions toxiques, immunologiques et virales.

A lire également