terreau pour olivier

Terreau pour olivier : bien le choisir

4.8/5 - (6 votes)

Le choix d’un bon terreau est essentiel pour assurer la croissance et la santé de votre olivier.

Les oliviers ont des besoins spécifiques en termes de sol, de drainage et de nutriments qui nécéssitent souvent l’ajout d’un terreau pour olivier particulier

Terreau pour olivier : comprendre les besoins de votre arbre

Pour offrir un environnement favorable à la croissance des oliviers, il faut prendre en compte plusieurs facteurs tels que la texture du sol, l’acidité, la fertilité et le niveau de drainage.

Texture du sol

Les oliviers prospèrent dans un substrat léger et bien drainant, qui permet un bon développement des racines. Un mélange de terre végétale, de compost et de sable est donc conseillé pour obtenir une structure adaptée aux besoins de l’espèce.

Niveau d’acidité

La plupart des sols méditerranéens sont légèrement acides, avec un pH compris entre 6 et 8. Pour reproduire ces conditions, il convient de choisir un terreau équilibré ayant un pH neutre ou légèrement acide.

Fertilité

Bien que les oliviers ne soient pas des plantes particulièrement gourmandes en nutriments, un apport régulier en engrais spécifique permet d’améliorer la qualité et la quantité de la récolte d’olives.

  Planter un olivier

Drainage

Le drainage est un facteur clé pour garantir une croissance saine de l’arbre et éviter le risque de pourriture des racines. Un terreau de qualité pour olivier doit avoir une capacité de drainage suffisante.

Les ingrédients d’un bon terreau pour olivier

Un terreau pour olivier optimal se compose généralement de plusieurs ingrédients qui visent à reproduire les conditions naturelles de sol dans lesquelles prospère cette espèce.

Les principaux composants à rechercher lors de l’achat de votre terreau :

  • Tourbe blonde : elle contribue à alléger le mélange et à améliorer le drainage.
  • Tourbe noire : riche en matière organique et acide, elle apporte une bonne structure au sol et favorise la rétention d’eau.
  • Sable : il aère le substrat et facilite le drainage.
  • Billes d’argile, pouzzolane ou perlite : ces matériaux naturels assurent une meilleure aération du sol et préviennent l’apparition de moisissures en surface.
  • Écorces compostées : elles aident à améliorer la structure du sol et favoriseraient l’enracinement des oliviers.
  • Fumier ou compost bien décomposé : ils apportent une source de nutriments essentielle à la croissance de l’arbre.

Il est important de privilégier un mélange équilibré qui allie ces différents ingrédients en proportions adéquates.

Un terreau pour olivier doit également être assez léger pour faciliter le drainage tout en fournissant une rétention d’eau suffisante pour subvenir aux besoins de la plante.

Terreau pour olivier en pot vs en pleine terre

Que vous plantiez votre olivier en pot ou directement en pleine terre, il nécessite un terreau adapté à ses besoins spécifiques. Toutefois, certaines différences sont à prendre en compte selon le mode de culture adopté :

  Comment utiliser une houe maraichère pour nettoyer un grand jardin

Olivier en pot

Dans ce cas, le choix d’un terreau de qualité est d’autant plus crucial, car les racines de l’olivier sont confinées dans un volume limité et dépendent donc entièrement du substrat pour se développer.

Le terreau doit offrir une bonne capacité de rétention d’eau sans pour autant étouffer les racines et engendrer un excès d’humidité.


Il est également conseillé d’opter pour un mélange enrichi en engrais retard, afin de fournir une nutrition optimale sur plusieurs mois.

Olivier en pleine terre

Pour une plantation en pleine terre, il est recommandé d’adapter le terreau en fonction des caractéristiques du sol de votre jardin.

Il conviendra généralement de retravailler la terre existante en y incorporant du sable et du compost pour obtenir un mélange léger, drainant et fertile.

Comment bien choisir son terreau pour olivier ?

Pour être sûr de faire le bon choix, suivez ces conseils :

  1. Vérifiez les proportions des matériaux présents dans le terreau. Un bon équilibre entre les différents ingrédients sera garant d’un environnement adapté aux besoins des oliviers.
  2. Optez pour un terreau ayant un pH neutre ou légèrement acide, semblable à celui des sols méditerranéens naturels.
  3. Dans le cas d’une culture en pot, privilégiez un mélange enrichi en engrais retard pour assurer une nutrition optimale sur plusieurs mois.

N’hésitez pas à demander conseil auprès d’un professionnel, qui saura vous orienter vers le substrat le mieux adapté à vos attentes et à l’environnement spécifique de votre région.

  La récolte des olives ou olivades

Erreurs à éviter lors de l’utilisation du terreau pour olivier

Pour réussir la culture de vos oliviers, il est crucial d’éviter :

  • Utiliser un terreau trop dense ou mal drainant, qui risque d’étouffer les racines et de provoquer des problèmes de pourriture.
  • Négliger le renouvellement du terreau en surface et l’ajout d’engrais tout au long de l’année, car ce dernier est épuisé rapidement par la croissance de votre arbre.
  • Oublier d’arroser régulièrement, surtout lorsqu’il s’agit d’un olivier en pot. Il est essentiel de maintenir une certaine humidité sans pour autant inonder le substrat.

 

A lire également