olivier interieur

Olivier en intérieur : les fondamentaux

4.5/5 - (2 votes)

L’olivier en intérieur est une option intéressante pour apporter une touche méditerranéenne à votre décoration.

Quel emplacement et quelle exposition choisir pour son olivier en intérieur ?

L’emplacement que vous choisirez pour installer votre olivier en intérieur influencera grandement son développement.

En effet, cet arbre aime bénéficier d’une belle luminosité et d’un espace aéré permettant à l’air de circuler librement autour de son feuillage.

  • Un emplacement lumineux : Placez idéalement votre olivier près d’une fenêtre exposée au sud ou à l’est, afin qu’il bénéficie de plusieurs heures de soleil par jour. Si cela n’est pas possible, utilisez un éclairage artificiel adapté.
  • Une température modérée : L’olivier apprécie une température constante située entre 15 et 20°C. Évitez de le placer près d’un radiateur ou d’une source de chaleur trop intense.
  • Un espace aéré : L’olivier a besoin d’un bon renouvellement de l’air pour se développer sainement. Il est donc préférable de lui offrir un endroit où l’air circule librement, à l’écart des courants d’air froids.

Soins spécifiques à apporter à votre olivier

Pour assurer une bonne croissance et une floraison optimale de votre arbre, quelques gestes simples sont indispensables.

L’arrosage

L’arrosage de votre olivier doit être maîtrisé afin de ne pas provoquer de pourriture des racines ou un dessèchement du feuillage. Voici nos recommandations :

  1. Arrosez régulièrement votre olivier en période de croissance (printemps – été), mais laissez sécher le substrat entre deux arrosages.
  2. Réduisez les apports d’eau durant la période de repos de la plante (automne – hiver).
  3. Vérifiez l’humidité du sol avant d’arroser : si celui-ci est encore humide, attendez quelques jours avant d’apporter de l’eau.
  4. Privilégiez l’utilisation d’une eau non calcaire pour éviter l’apparition de dépôts blanchâtres sur le feuillage.
  Olivier artificiel : esthétique et praticité

Le rempotage

Le rempotage est une étape cruciale dans l’entretien de votre olivier en intérieur. Il permet à l’arbre de continuer à se développer et d’éviter le pourrissement des racines. Voici quelques conseils pour effectuer cette opération :

  1. Rempotez votre olivier tous les 2 à 3 ans, au printemps.
  2. Choisissez un pot plus grand que le précédent, afin que les racines disposent de l’espace nécessaire pour se développer correctement.
  3. Utilisez un terreau spécifique pour oliviers, qui favorisera la croissance et assurera une bonne reprise de la plante.
  4. N’oubliez pas de placer une couche de drainage (graviers, billes d’argile) au fond du pot avant de rempoter votre arbre.

L’élagage

L’élagage régulier de votre olivier en intérieur est essentiel pour maintenir une belle forme et stimuler la fructification. Cette taille doit être réalisée en suivant quelques règles :

  1. Taillez l’arbre en fin d’hiver ou début de printemps, lorsque la sève recommence à circuler.
  2. Coupez les branches mortes ou faibles pour favoriser le développement de nouveaux rameaux.
  3. Maintenez la forme souhaitée en éliminant environ 1/3 des branches chaque année.
  4. Favorisez l’apparition des fruits en conservant les rameaux porteurs de petites fleurs blanches.

Les principales maladies et parasites touchant l’olivier en intérieur

Malgré sa robustesse, l’olivier même à l’ intérieur peut être sujet à quelques attaques de parasites ou de maladies.

Voici les principaux problèmes que vous pourriez rencontrer :

  • La cochenille farineuse : Ce parasite forme des amas blanchâtres sur les feuilles et les branches de votre olivier. Pour lutter contre cette infestation, nettoyez régulièrement le feuillage avec une éponge légèrement humide et traitez l’arbre avec un produit insecticide spécifique si nécessaire.
  • L’oïdium : Cette maladie provoque l’apparition d’une poudre blanche sur le feuillage de votre arbre. Veillez à offrir à votre olivier un emplacement bien ventilé pour éviter le développement excessif de ce champignon. Si vous constatez son apparition, coupez rapidement les parties atteintes et traitez le reste de la plante avec un fongicide.
  • La mouche de l’olive : La présence de cet insecte nuit à la formation des fruits, qui tombent prématurément. Réduisez les risques d’infestation en maintenant une bonne hygiène autour de votre olivier (élimination des feuilles mortes, nettoyage des outils, etc.) et en limitant l’introduction d’autres plantes susceptibles d’héberger ces mouches.
  Symboles de l'olivier

 

A lire également